BIENVENUE À MIX'ART-MYRYS

PRINCIPE FONDATEUR: AUTOGESTION

Paragraphe à écrire soi-même.

OBJECTIF DE L'ASSOCIATION

joker. au choix parmi :

  • accueil de personnes sans domicile fixe, nourri et blanchi
  • occupation d'un bâtiment industriel pour mettre des tags dessus
  • enrichissement personnel de certaines personnes
  • prétexte d'activité pour bénéficiaires du RSA
  • organisation de beuveries et orgies bruyantes et excessives
  • un truc flou autour de l'artistique et de la culture

PRINCIPE FONDATEUR: AUTOGESTION

Paragraphe à écrire soi-même.

ACTIVITÉS DE L'ASSOCIATION : ÉVÉNEMENTS

on distingue deux types d'événements, ceux qui font la réputation de et ceux qui valorisent l'association. Pour faire la réputation, l'association organise des rave parties et autre concert de punk à chien qui remplissent le bâtiment et débordent régulièrement dans les rues autour. Souvent accompagné d'anecdotes plus ou moins violentes, ces rendez-vous sont très populaires parmi la racaille toulousaine et laissent le bâtiment dans un état apocalyptique généralement. Même si le bilan financier est positif en général, on demande un effort important de la part des bénévoles en échange d'une tolérance forcée sur certains abus comptables. Pour valoriser l'association, elle organise des représentations de grande qualité artistique d'artistes locaux et nationaux reconnus. Fort d'un subventionnement poussé, ces événements sont très apprèciés par le public très ciblé ainsi que par les artistes bien rémunérés, encadrés et accueillis. Avec un engagement bénévole limité, ces soirées souvent très tranquiles sont faciles à comptabiliser et très majoritairement à perte.

ACTIVITÉS DE L'ASSOCIATION : CRÉATION ARTISTIQUE

Deux types de création artistique se passent au sein de l'association, on distingue la création estampillé Mix'Art Myrys et la création libre. Ce qui est estampillé Mix'Art justifie l'existence du lieu, est en essence de médiocre voire mauvaise qualité et finit par prendre la poussière en encombrant un coin de stockage du bâtiment. La création libre au contraire, se passe de manière plus discrète à l'intérieur du bâtiment et est abusivement lucrative.

DISSOLUTION

sur décision de l'assemblée générale extraordinaire, une fois que tous les faits divers auront été discuté.

RESSOURCES DE L'ASSOCIATION

bénévolat : ceci comprend la création artistique, l'autogestion du lieu, l'organisation d'événements ainsi que le travail de la collégiale.

participation libre et nécessaire : elle est libre, donc en temps de crise quasiment nulle. La nécéssité n'est qu'indicatif.

adhésions : cf participation libre et nécessaire, sauf qu'elle n'est pas libre en théorie.

recettes : générés lors des événements bénéficiaires, c'est à dire en fonction du ratio de la buvette.

subventions : de gentilles administrations bienveillantes qui nous filent des sous au bout de négociations héroiques et difficiles, durement menées depuis le début du temps.

autres : toute ressource autorisée par la loi. Les autres ressources ne sont pas prises en compte.

L'ASSEMBLÉE GÉNÉRALE

Cette réunion hebdomadaire des adhérents est, sur le papier, l'autorité décisionnaire de l'activité de l'association. On y discute beaucoup des faits divers et anecdotes de la vie quotidienne. Les questions de fond sont priés de bien vouloir s'autogérer. Les décisions sont prises à main levée après une discussion ou non de la question.

LE RÔLE DES SALARIÉS

Le rôle des salariés se compose en deux parties. D'une ils sont au service des adhérents, doivent répondre à leurs demandes, montrer l'exemple en matière d'autogestion, venir le matin à 9h, 7 jours sur 7, toujours être gentil et sympathiques tout en acceptant un bas salaire, sauf exception. D'autre part, ils sont garants du projet étant donné que les adhérents sont amenés ou encore invités à partir de l'association au bout d'un certain temps. Toute remise en question de ce point particulier est futile et nuisible.

LES ADHÉRENTS

La ressource première étant le bénévolat, les adhérents sont la force principale de l'association. Les gentils adhérents remplissent une demande d'atelier ou de résidence en bonne et dûe forme, sans faute d'orthographe et en alexandrins. Ils sont toujours à jour de cotisation, exercent une activité artistique, participent au staff lors des événements et autogèrent le bâtiment de l'association. Les méchants adhérents ne payent pas de cotisation, dorment dans un canapé dans les locaux de l'association, ne font jamais de staff et profitent des bienfaits de l'autogestion par les autres. Ils réfutent toute régularisation bureaucratique par incapacité et manque de respect.

LA COLLÉGIALE

Composé d'adhérents bénévoles, ce sont les marionnettes élues annuellement bananodémocratiquement, qui signent les papiers et sont responsables de tout problème passé et à venir. L'élection de la collégiale se fait dans le cadre d'une assemblée générale extraordinaire annoncée deux semaines auparavant et procure régulièrement des records en termes de présence à l'assemblée générale.

Commentaires

1. Le samedi 14 décembre 2013, 09:00 par tth

Faut-il prendre ce texte comme de l'art ou comme du cochon ? Franchement, je ne sais pas, je n'arrive pas à trier entre le bon grain et l'ivresse.

Si c'est (ou veut être ?) une caricature, elle est caricaturellement outrancière, mais si c'est une vision (faussement (ou prétendument) ?) réaliste de la réalité, elle est tout aussi bien outrancière. Comme une pièce à deux faces qui n'arrive jamais à tomber pile...

Quand (oupsss, déja plus d'un an ;) j'ai écrit http://weblog.mixart-myrys.org/?pos... j'avais déja une idée bien personnelle de Myrys, et je n'ai pas changé ma vision positive des choses. Il y a dans cette entitée floue que certain nomment Mixart (et que d'autres appellent Myrys) une somme, une accumulation, une quantité précisément non mesurable, un sigma idempotent de gens qui veulent continuer à exister grace à leur pouvoir de faire de belles choses.

IN PORN WE TRUST.